· 

De Dieppe au lac Balaton (Hongrie)

Concernant mon biloup " Yapuka " il s'agit d'un modèle 77 NV de 1995  acheté sur le boncoin à Dieppe en janvier  2019. 

 

Ci-joint, les photos du Biloup dans son jus lors de l'achat à Dieppe.

 

Intérieur de "Yapuka"

 

Départ pour la Hongrie sous la neige, arrivée au port en Hongrie et  dételage de la remorque, puis  à quai dans le port de Gyenesdias.

 

Arrivant sur place après avoir pris contact au préalable avec plusieurs professionnels du transport , j'ai choisi  la société Mythios-sail  de Courseulles sur mer 14470.

 

Ce dernier m'a rejoint avec son frère le lendemain matin et après avoir contracté une assurance sur Dieppe  , nous avons décidé de partir sans tarder. Il  avait osé traiter mon bi-loup  de "caravane"  cet effronté, mais bon compte tenu du service rendu je lui pardonne.

 

Pour donner du piquant à mon histoire, la neige s'est mise à tomber abondamment. Mais pas de problème pour Daniel, il me dit en avoir vu d'autres ..

 

Le biloup 77 NV est  sur sa remorque de fabrication artisanale acceptée par le service  des mines avec carte grise etc..

 

Il tracte donc le Biloup 77  sur sa remorque avec un 4x4 MERCEDES  (250 ch)  et part de Dieppe vers midi via la ville de Gyenesdias  située au nord ouest du lac Balaton.

 

Je pars donc moi aussi en éclaireur  avec mon véhicule  pour transmettre les éventuelles difficultés  dues à la météo.

 

L'itinéraire choisi  :   Amiens  (F), Reims,  Metz ,  Sarrebruck , Mannheim (DEU) , Nuremberg ,Passau ,  Linz (AUT) , Vienne ,   Sopron (HUN) ,  Sarvar  ,  Keszthely  et enfin port de Gyenesdiás.  Soit  1600 kms environ .

 

Je suis arrivé  le lendemain  en début d'après midi  alors que Daniel et son frère  sont arrivés dans la nuit en Hongrie et ont dormi dans le Biloup !!

 

A l'aube de cette nouvelle journée et après  deux jours de voyage j'ai retrouvé mon  biloup  stationné devant le Mcdo  de Keszthely  .. Quel soulagement ...

 

Port Gyenesdias

Voilà comment est arrivé un Bi-loup  77 NV  français, en Hongrie !  et depuis mai 2019 il vogue sous pavillon français sur le lac Balaton pour mon plus grand plaisir.

 

Les plaisanciers hongrois sont très attachés à la fabrication de bateaux français "JEANNEAU ,  DUFOUR  "  etc .. , mais ils ne connaissaient  pas le "Biloup" petit bateau dans lequel on peut tenir debout.

 

C'est avec curiosité qu'ils viennent découvrir ce nouveau venu, l'occasion ainsi de faire connaissance et de sympathiser.  

 

La France et les français sont très appréciés ici en Hongrie et ne faut pas manquer les occasions de venir visiter ce beau pays

 

Pour ma part je vis désormais ma retraite ici, étant marié à une hongroise depuis trois décennies mon intégration se fait avec sérénité.

Remplacement des mains courantes Bois par de l'Alu

Mains courantes en aluminium, tube de 30mm  épaisseur 3mm. L'opération la plus délicate était le cintrage à former après le deuxième plot de fixation sur le bateau. (+ 2,5 cm par rapport à l'axe)

Remplacer le profil PVC de la jupe arrière.

Il faut parler un peu anglais pour se faire comprendre ,  "PVC U 2489 White at a length of 3 meters."   traduction PVC en U Ref 2489 Blanc  longueur 3 mètres. Ensuite il suffit de décoller le vieux joint , nettoyer la portée et recoller le neuf avec du Sicaflex .

 

 

Supplément : recette de goulasch au chaudron

Bogrács Gulyás Autentic , Ragoût de Boeuf Hongrois.

C'est un ragoût très copieux très savoureux et bien connu dans le monde entier, une très vieille recette.

 

 

Vous souhaitant une bonne lecture et restant à votre disposition pour les éventuelles questions

 

 

Michel HERNANDES - Biloup 77NV  "YAPUKA "  Lac Balaton (Hongrie)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Bruno.larme@sfr.fr (lundi, 08 juin 2020 19:04)

    Bonjour
    J ai navigué sur un biloup 765. La retraite arrive et le temps enfin pour partir longtemps naviguer. Je pensais prendre un 89 ou un 102. Mais vos récits remettent en question mon choix. Pourquoi pas un 77 finalement. Bravo, merci, vos récits sont riches.
    Bruno

  • #2

    Michel (lundi, 08 juin 2020 21:41)

    Bonsoir Bruno ,
    Je ne suis expert dans le domaine des petits voiliers , mais j'avoue être très content de mon choix avec le compromis entre le place (habitable) et l'encombrement..
    La saison dernière nous sommes sortis pratiquement tous les jours , la seule précaution à prendre sur le 77 NV sera l'utilisation de la marche arrière très capricieuse pour le stationnement. Il semblerait que c'est du au moteur en puit et décentré par rapport à l'axe du bateau. Large sujet à développer ..
    Bonne soirée
    Michel

  • #3

    jean-claude (mardi, 09 juin 2020 06:05)

    salut Miguellito
    Très bon reportage
    Biz à vous 2
    Coco