· 

De la Bretagne à la Grèce "DALVIG" Biloup 26

Après un tour de Bretagne du 17 au 21 avril depuis le Légué jusqu’à Audierne avec François, Paul et Elisabeth les deux derniers jours, nous avons laissé le Biloup au repos. Nous avons quitté Audierne le 15 mai direction la Corogne. Nous sommes arrivés à La Corogne après 3,5 jours de navigation. Un des 4 équipiers (Paul) nous a quittés pour regagner la Bretagne et nous sommes repartis à 3 le 19 mai tôt pour passer le Cap Finisterre en début de nuit.

La Corogne
La Corogne

Arrivée à Péniche au Portugal à 22H00 le22 mai et départ 12H plus tard pour Cascais où nous sommes arrivés à 22H00 pour 2 nuits

pour attendre la bonne météo. Départ le 25 mai au matin pour faire route directe jusqu'à Malaga en passant par Gibraltar.

Etienne et Christian au petit déjeuner à Cascais - Le Biloup26 à Cascais

Le cap St Vincent

Etienne et moi avec un porte container au large de Cadix

Gibraltar

La circulation vue à l'AIS à Gibraltar

Le Biloup à Malaga le 30 Mai
Le Biloup à Malaga le 30 Mai

28mai à 3H00 arrivée à Malaga. Là, Etienne nous a quittés à son tour pour reprendre le travail …

Le Biloup à Carthagena le 2 juin
Le Biloup à Carthagena le 2 juin

30 mai, Christian et moi avons quitté Malaga à 11H00 Maintenant 2 nuits à Carthagena où nous sommes arrivés le 1er juin vers 18H00 et départ le 3 au matin pour les Baleares...
Après Carthagena nous sommes partis avec un vent assez fort et nous avons dû barrer presque tout le temps car le pilote zigzaguait... Nous avons eu une place au port de Formontera le 4 juin à 20H30 et l'escale a été bien reposante!

Le Biloup à Formontera le 5 juin
Le Biloup à Formontera le 5 juin

Mardi midi nous sommes repartis au milieu des ferries qui sont très nombreux (une quinzaine dans les 2 sens la première heure en quittant Formontera) et avons eu une navigation assez facile au début; nous avons longé Ibiza dans la grisaille puis le vent à forci et on a pris un puis 2 ris pendant la nuit et on a très peu dormi.. Arrivés mercredi matin 6 juin à 7h00 dans une crique magnifique à Majorque (Cala Portals Valls)... sur 6 voiliers, 3 ont le drapeau breton... le monde est petit !

Crique à côté de Palma le 6 juin
Crique à côté de Palma le 6 juin

Ce jeudi 7 juin après-midi arrivée à Palma où on récupère Eric. Nous allons être contents de retrouver un troisième équipier car à deux, c’est souvent fatigant avec
des quarts de 2 heures !!! Le port de palma est très confortable !

En route pour Palma
En route pour Palma

Ensuite on se prépare pour la traversée pour la Sardaigne : environ 300 miles ! soit environ 4 jours et 4 nuits de navigation et ce sera super d'être à 3..
La météo nous a fait changer notre programme. Après avoir récupéré Eric (photo...) à Palma de Majorque, on a fait voile pour Minorque. Les belles criques que nous
visions sont désormais interdites aux bateaux... On a trouvé une bouée mais en plein vent et on a été secoué toute la nuit.
Depuis hier soir nous sommes dans le port Mao â Minorque et tout va bien à bord...le biloup est bien serré entre 2 vedettes...(photos)
Nous pensons partir seulement jeudi soir ou vendredi matin pour la Sardaigne car d'ici là la météo n'est pas bonne..
Le temps ici est médiocre pour la saison avec de l'orage mais nous allons visiter Minorque quand même !

Éric le nouvel équipier après une nuit difficile dans un mauvais mouillage à Minorque
Éric le nouvel équipier après une nuit difficile dans un mauvais mouillage à Minorque

Nous sommes restés 3 nuits bloqués par la météo (vents forts au large) au port de Mao à Minorque et l’étape a été très agréable… 15 juin à 6H30, départ de Mao.

Le Biloup au port de Mao à Minorque

La nuit sur le Biloup en allant en Sardaigne

17 juin arrivée à Porto Teulada en Sardaigne vers 17H00 pour une nuit. Le port est confortable malheureusement un peu loin du village très agréable où nous avons fait les courses le matin avant de repartir, mais il faut prendre un bus pour y aller…

Le Biloup à Porto Teulada en Sardaigne
Le Biloup à Porto Teulada en Sardaigne

Pas de carburant dans le port, alors arrêt un peu plus loin à Poula Verde pour faire le plein

Un porte-containers de nuit au large de la Sardaigne
Un porte-containers de nuit au large de la Sardaigne

Le 21 juin, nous approchons d’Ustica à l’aube et nous y passons la journée et une nuit. Le port est minuscule et nous avons eu beaucoup de chance de nous y amarrer ; par contre, nous avons voulu nous baigner mais plein de méduses ce jour-là !!!

Eric et Christian devant le Biloup à Ustica
Arrivée à Ustica

Ensuite direction le Stromboli ….. Arrivée le 23 juin ! Mer calme et pas de vent…

Arrivée au stromboli
Arrivée au stromboli
On a mouillé, mis l’annexe à l’eau
On a mouillé, mis l’annexe à l’eau
Le temps était annoncé calme et Éric et Christian sont partis faire l’ascension du volcan.
Le temps était annoncé calme et Éric et Christian sont partis faire l’ascension du volcan.

Mais l’orage est arrivé … la mer a grossi avec des rouleaux sur la plage et le vent est monté peu à peu jusqu’à 20 noeuds !!! J’ai regagné le Dalvig à la nage vers 22H00. Quand Christian et Éric sont revenus de l’ascension du volcan, impossible de regagner le bateau… Ils ont passé la nuit sous la pluie d’orage à geler et moi j’étais prêt à partir si l’ancre dérapait… Je suis le seul à être resté toute la nuit au mouillage…
Le lendemain matin ils sont revenus à bord en nageant et en tirant l’annexe avec leurs affaires à sec dedans … il y avait encore trop de rouleaux pour pouvoir partir de la plage sans chavirer, alors autant être dans l’eau…
Après, direction Lipari où nous sommes restés 3 jours à cause des orages et pour nous reposer…. Nous étions proche d’un bateau des Glénans (basé à Bonifacio) qui était au mouillage au Stromboli à côté de nous et avait du le quitter à cause du temps…

Dalvig à Lipari
Dalvig à Lipari

27 juin vers 15H00, départ de Lipari pour passer le détroit de Messine 4 heures après la pleine mer à Gibraltar ( j’avais lu que c’était le mieux ce qui nous fait passer demain vers 8H00. Le détroit de Messine a été agréable au lever du jour avec les bateaux de pêcheurs d'espadon... les remous étaient là mais nous sommes passés au bon moment et c'était facile !
1er juillet. Voilà notre dernière grande traversée terminée et nous sommes En Grèce à Kefaloni !!! après 4 nuits et 4 jours de mer et 300 miles parcourus depuis Lipari. puis du grand vent avec des rafales à 27 30 noeuds : le pilote zigzagait et on a tenu la barre ...et puis une nuit de petole où le bateau a même reculé... On n'a pas fait 2 miles dans le bon sens. .. Ensuite le vent à été généreux et on a fait 2 jours au spi ! Et là on a avancé ... Ce soir, taverne !!!

Pêcheur d'espadon dans le détroit de Messine

Le spi du Dalvig

Le Biloup à Kefalonia

Une tortue à Kefalonia

Après avoir quitté Kefaloni le 2 juillet, nous sommes passés sous le pont de Rio (à côté de Patras) au petit matin et avons ensuite navigué jusqu'à Kiato, petit port avant Corinthe où nous sommes arrivés le 3 à 16H00 après notre dernière nuit de navigation…. Le lendemain matin Rolande (la femme d'Éric) est arrivée pour compléter l’équipage. Après départ pour le canal de Corinthe: des ronds dans l'eau sous le soleil en attendant l'autorisation de passer en "convoi" pour 6 km de canal moteur à fond car on ne doit pas traîner dedans.

Le port de Kiato

canal de Corinthe

Nous avons ensuite passé la nuit dans une crique.

Hier soir nous nous sommes arrêtés dans le petit port d'Agio Georgios à côté de Methana.

La manoeuvre a été difficile avec un fort vent de travers....

Le Biloup dans le port d’Agios Georgios
Le Biloup dans le port d’Agios Georgios

Puis une nuit dans une crique au nord de l’ile de Poros et arrivée à Ermioni, le but de notre voyage, le juillet à 14H00 !

On arrive à Ermioni

Le Biloup est amarré

Le Biloup a été parfait mais nous avons toujours fait très attention à la météo. Le seul ennui, c’est le hublot avant qui s’est décollé côté tribord : il y aura du travail avant de repartir loin !!!. Et je pense que d’autres ont déjà eu ce problèmes et leurs conseils pour réparer seront utiles !
C’était un très beau voyage mais il n’y a rien là d’extraordinaire. En cette période où le chantier du Biloup disparait, il est bon de rappeler que ce bateau navigue bien et que nous pouvons faire de belles balades avec !...
Aujourd’hui, le Dalvig est à sec à Kilada(en Grèce) pour l’hiver.
Gilles RENAULT

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    bouwens (samedi, 20 octobre 2018 10:21)

    Bonjour ,
    Je suis admiratif ,quelle ballade ! De la Bretagne à la Gréce il faut une sacrée endurance et d'autant plus que vous ne craignez pas de naviguer de nuit . Ne vous étonnez pas de mes propos car jusque là ,basé à La Roche Bernard nos sorties sont locales dans un périmétre beaucoup plus restreint . Bravo et ça donne confiance dans les capacités du Bi-Loup ,et je rajoute bien barré !

  • #2

    Genevieve (lundi, 05 novembre 2018 08:29)

    Bonjour , j ai lu avec plaisir votre perible mais à mon goût un passage partout un peu trop vite . Beaucoup de port et pas beaucoup de mouillage dans des endroits magnifiques comme en sardaigne ou en Grèce du côté de la mer ionienne ( nous sommes restés 5mois)Peut être que ce n’était pas votre objectif qui etait d’arrivé en un temps record en Grèce . Je lis que vous avez mis votre bateau au chantier de Kilada ,comment le trouvez vous car ce sera peut etre notre prochain hivernage .bonne journee

  • #3

    Enez Awel (lundi, 05 novembre 2018 12:39)

    Bonjour,
    Belle nav....mais comme le dit Genevieve un peu rapide.
    Je suis pour ma part parti de Port Vendres première semaine de Juin et mon bateau est au sec à Plataria (Ionienne en face de Corfou) depuis le 28 septembre
    J'ai longé toute la cote française, puis italienne, traversé entre Santa Maria de Leuca vers Othonoi puis navigation en Aout et Septembre dans les iles...Peu de port mais plein de mouillages plus beaux les uns que les autres.....